General Motors se lance dans la production de véhicules autonomes

    General Motors se lance dans la production de véhicules autonomes

    Après le rachat de Cruise Automation pour 581 millions de dollars, General Motors compte bien rentabiliser son investissement.

    L’annonce de Cruise du lundi 11 septembre 2017 porte sur son intention de lancer la production de véhicules autonomes. A l’heure actuelle, la firme a déjà réalisé une cinquantaine de voitures qui sont à la disposition de ses employés à San Francisco. Néanmoins, un conducteur sera encore présent derrière le volant, même si ne véhicule est entièrement autonome.

    Aussi, Kyle Vogt, le patron de Cruise dévoile enfin la première voiture autonome au monde. C’est d’ailleurs la première d’une longue série. A noter que ce véhicule n’est plus un concept car elle est fonctionnelle. Ce modèle est pourvu d’airbags, de sièges confortables ainsi que des zones de déformation. D’ailleurs, une plateforme de montage de grande envergure a été installée pour permettre de réaliser plus de 100 000 véhicules chaque année. Le souhait est que cette usine soit l’une des plus actives.

    General Motors a donc prévu de monter la voiture autonome sur son site à Orion dans le Michigan. Pour ce faire, il utilisera les pièces du Chevrolet Bolt. Le véhicule sera tout de même doté d’un volant et des systèmes de redondance afin de prévenir les problèmes techniques.

    Force est de constater que General Motors est fin prêt pour produire ses véhicules autonomes en série. Il lui reste à obtenir l’autorisation.

    En effet, la législation portant sur les voitures autonomes est mise en place. Déjà, la chambre des représentants ont adopté un projet de loi qui favorise la conception de 100 000 véhicules par an. Toutefois, il faut attendre son adoption par le Sénat. Ce dernier a prévu une séance qui sera axé sur le déploiement des camions autonomes. Dans cette optique, la législation sur la conduite autonome sera relancée.

    Le mois de juin a d’ailleurs été marqué par la production de 130 chevy Bolts entièrement autonomes. Ces véhicules seront ainsi testés à San Francisco, à Scottsdale et à Detroit. Au total, General Motors a conçu 180 véhicules autonomes fonctionnels et que vous pourrez certainement croiser sur les routes.

    Kyle Vogt n’a pas confirmé la participation de la starup Lyft dans ses projets de productions de voitures autonomes.

    Pour rappel, General Motors a investi 500 millions de dollars dans Lyft afin de mettre en place des prestations de véhicules autonomes. Lyft a également collabore également avec des firmes dont Google Waymo.

     

    Apropos de l'auteur