Le vieillissement continu du parc automobile français

    parc automobile français

    Les ventes de voitures d’occasion représentent environ 70 % du marché en France, selon Dominique Allain, le DG d’Autovista. En effet, selon l’étude qu’il a réalisée, les Français préfèrent désormais investir dans les véhicules de seconde main. La société qu’il dirige a mis en place des outils permettant de connaître les prix proposés par les professionnels spécialisés dans le domaine de la vente de voitures d’occasion établis dans l’Hexagone.

    Dominique Allain affirme que le marché de l’occasion est stable tandis que celui de la voiture neuve a connu des augmentations et des baisses importantes. En 2015, si environ 1,8 million de véhicules neufs ont été vendus, le marché de l’occasion a enregistré une vente de 5,6 millions, soit une hausse de 2 %. Ces chiffres expliquent le vieillissement du parc automobile français puisque l’âge moyen des voitures est passé de 8,7 ans début 2015 à 9 ans en 2016. Il prévoit une augmentation des véhicules sans-plomb et des modèles hybrides cette année, et une nette régression du côté des voitures au gazole.

    Quelle est la raison du vieillissement du parc automobile en France ?

    Ceci s’explique par le fait que le véhicule d’aujourd’hui est plus endurant et peut atteindre les 300 000 kilomètres.

    Quelles sont les spécificités françaises en matière de véhicules de seconde main ?

    La vente de voitures d’occasion de particulier à particulier représente environ 68 % des transactions en France. On ne retrouve pas ce phénomène ailleurs. En Grande-Bretagne par exemple, la vente C to C ne représente que 20 %, contre 35 % en Allemagne. Les professionnels français tentent désormais de reprendre la main. Chez les concessionnaires par exemple, près de la moitié du marché des voitures neuves est effectuée avec reprise.

    Le french bashing, une méthode à éviter

    Qu’en est-il de la valeur résiduelle d’une voiture ? Quelles sont les différences entre les marques ?

    Gage de qualité, la valeur résiduelle reflète le prix d’un véhicule sur le marché. Toutefois, une voiture avec une valeur résiduelle élevée sera moins chère en location. Même si l’on remarque une progression des constructeurs automobile français tels que Renault ou Peugeot, il faut éviter de se lancer dans le french bashing, car cela risque de diminuer la valeur résiduelle de la marque.

    Le marché de l’occasion a-t-il été affecté par les récents scandales qui concernent certains constructeurs ?

    Suite à l’affaire Volkswagen et Toyota, si des conséquences néfastes se sont fait ressentir au début, les constructeurs ont rapidement pu remonter rapidement la pente et regagner ainsi petit à petit le cœur des automobilistes européens. Il est vrai que si les Américains semblent marqués à vie par ces scandales et tourneront sans doute le dos à ces marques pour toujours, les Européens peuvent « pardonner » ce type d’affaires.

    Où en sont les voitures électriques ?

    Pour le moment, la vente de véhicules électriques d’occasion n’est pas encore chose courante. Mais avec la progression de la Renault Zoé et de la Nissan Leaf, ce marché a certainement de l’avenir.

    Apropos de l'auteur