Renault devance PSA sur le marché européen

    renault scenic

    Renault, reconnaissable avec sa marque en losange, détient désormais plus de 10 % de part du marché de voitures européennes tandis que 9,9 % est détenu par PSA. Les deux marques de l’entreprise Renault et Dacia ont pu générer des milliards de bénéfices avec la sortie de ses nouvelles gammes de voitures. Actuellement, c’est Carlos Ghosn qui est à la tête de ces deux sociétés et il prévoit pour cette nouvelle année une augmentation d’environ 10 % de son chiffre d’affaires.

    Tout se passe à merveille chez Renault

    Renault a réussi à augmenter ses immatriculations de 16,8 % par rapport à l’année dernière. C’est ce qui lui a permis de détenir le titre de second constructeur européen de voitures particulières, à la place de PSA. Même s’il a connu une baisse de production de plus de 4 %, la marque a pu vendre 1 348 000 d’unités dans une période de 11 mois. À l’échelle mondiale, le directeur de la marque a annoncé que 1 570 000 véhicules ont été écoulés au premier semestre. Avec cette hausse de production, Renault a pu profiter de plus de 1 000 000 000 € de bénéfice. Et pour conserver son titre, la marque au losange continue de développer de nouveaux modèles de voitures dans différentes catégories, allant du 4×4 au véhicule plaisir.

    PSA n’est pas à fond dans la course

    Si Renault profite pleinement de la notoriété de ses nouveaux modèles, autrement dit de son 4×4 urbain « Kadjar » et de sa Mégane 4, PSA essaie encore de rétablir son chiffre d’affaires avec ses produits phares. En effet, la marque Peugeot a permis à l’entreprise une évolution de 3 %. En revanche, Citroën stagne en matière de vente et DS connait une réduction de -9,9 % sur sa production. Cette situation contrastée cause une grande réduction de -35,4 % du chiffre d’affaires de l’entreprise en novembre dernier. Toutefois, Carlos Tavares, le directeur de la marque PSA opte pour une rentabilité durable plutôt que d’essayer de gagner la course à la production en masse. En effet, il a confirmé cette hypothèse lors de son discours dans lequel il annonce que la course au volume serait très destructrice pour son entreprise. Mais pour remettre les points sur les « i », le directeur de l’entreprise annonce l’arrivée de son nouveau modèle pour l’année 2017, la Peugeot 3008.

    À noter que les deux rivaux restent encore loin derrière le constructeur allemand Volkswagen. Ce dernier détient 23,9 % de la part du marché avec ses trois millions d’immatriculations construites dans un délai de 11 mois. De plus, ce chiffre ne cesse de gagner du terrain pour ne citer que de son augmentation de 6,5 % le mois de novembre dernier.

    Apropos de l'auteur