Le marché automobile français : en pleine progression

    automobile français

    La vente d’automobile est en pleine expansion en France. Renault, le constructeur, a fait connaître ses chiffres de vente semestriels. Une hausse de 13% est constatée dans les immatriculations, une hausse de 14% dans le chiffre d’affaire correspondant à 25,2 milliards d’euros et une marge opérationnelle en hausse de 6,1% équivalant à 1,5 milliard d’euros.

    Le groupe Renault est très entreprenant dans ses opérations de fusions-acquisitions qu’il a effectuées au mois de mai avec Nissan, la filiale de Mitsubishi. Cette opération lui a coûté 2 milliards d’euro. En formant un trio avec ces deux groupes japonais, il a accédé à la première place mondiale des grands constructeurs mondiaux avec plus de 9 millions d’automobiles immatriculés dans sa totalité.

    L’alliance PSA Peugeot-Citroën a également profité d’une hausse de 32% dans les ventes et a obtenu un bénéfice de 1.21 milliard d’euros. Ce résultat va au-delà de ce que l’équipe a attendu.

    Il existe une explication à ce dynamisme. Il s’agit de l’amélioration de 2,5% qu’a obtenue la vente d’automobile. Chaque entreprise a su choisir les modèles à présenter tout en réussissant à imposer ses prix. Les coûts, les frais fixes, les frais de productions et les frais financiers ont été réduits. L’attente d’amélioration du marché en Europe est de 4% si c’est de 8% en Chine. PSA, quant à lui, espère une augmentation de 10% dans son chiffre d’affaires entre l’année 2015 et 2018 si ce sera de 15% jusqu’à 2021.

    Les équipementiers français font partie de la course

    Le marché des équipements a également connu une augmentation. Valeo a insisté sur la transformation de sa firme dans le sens de la rentabilité et du dynamisme. L’innovation et la technologie sont ainsi au rendez-vous. Le travail effectué a avancé dans un sens où l’entreprise a participé à réduire les émissions de CO2 et à mettre en œuvre conduite intuitive. Pour le premier semestre de l’année 2016, son chiffre d’affaire a augmenté de 11% si les prises de commande et le résultat opérationnel est de 20%. Quant au résultat net, la société a obtenu une hausse de 23%.

    Le marché de Plastic omnium a également brillé durant le premier semestre de l’année. Son chiffre d’affaires est monté à 11% avec un résultat opérationnel de 13%. Faurecia, en cédant son activité de pare-chocs à Plastics Omnium aura tout le temps pour se consacrer au cockpit du futur et à la mobilité durable. D’ailleurs, la révolution technologique est pleine progression au sein de la société selon le directeur Général. Son résultat opérationnel a connu une hausse de 28% avec un résultat net de 56%.

    Apropos de l'auteur