Les vitres teintées pour les automobiles seront interdites au début de l’année 2017

    voiture

    Désormais, les conducteurs devront se plier à cette nouvelle loi à partir du premier janvier de l’année 2017. Cette règle concerne principalement les risques liés à l’insuffisance de visibilité de la voiture depuis l’extérieur. Ainsi, les vitres latérales ne devront plus être teintées à plus de 30 % pour permettre un meilleur accès visuel de l’intérieur du véhicule.

    Qui sont les plus concernés ?

    Ce procédé concerne précisément les vitres latérales avant de la voiture. Selon un sondage, on compte 2 millions d’automobiles françaises qui ne respectent pas encore cette norme. La plupart de ces véhicules sont tous des modèles de luxe et des bolides « tunés », autrement dit des modèles modifiés. Pour des raisons de sécurité, certains véhicules bénéficient d’une dérogation spéciale, notamment les voitures blindées qui transportent des objets précieux ou des personnes hauts placés.

    Pour quelles raisons ?

    Les vitres teintées réduisent la « TLV » (Transmission de Lumière Visible) et augmentent considérablement le risque d’accident, car le conducteur ne pourra plus voir clairement les deux côtés. Ainsi, tous les conducteurs n’auront plus que quelques semaines pour les enlever. À savoir que cette loi a été annoncée depuis quelques mois. Notons que pour ôter le film teinté chez un professionnel, le propriétaire devra débourser entre 100 et 150 €. Sans oublier qu’il est possible de les enlever vous-même si vous disposez d’une certaine connaissance et d’une bonne dextérité.

    Les sanctions

    Dans son discours, le ministre de l’Intérieur considère les vitres teintées comme un véritable danger pour la sécurité routière. Pour les gendarmes et les policiers, c’est une procédure obligatoire pour faciliter l’identification des conducteurs depuis l’extérieur. Ainsi, ils pourront contrôler rapidement les infractions liées aux conduites pour ne citer que les appels téléphoniques au volant ou le non-port d’une ceinture de sécurité. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que cette loi a été validée et prend effet au début de cette nouvelle année. Concernant les sanctions, le conducteur devra payer 135 euros d’amende s’il ne se plie pas à cette loi. De plus, trois points seront retirés sur son permis de conduire.

    Apropos de l'auteur