Voitures intelligentes et connectées : des technologies souvent inutiles aux propriétaires

    Voitures intelligentes

    La course aux voitures intelligentes fait rage au sein des constructeurs automobiles. Mais les résultats d’une étude très intéressante, réalisée par J.D Power tendent plutôt à démontrer l’inutilité de ces technologies. Selon cette étude, les propriétaires de voitures neuves n’utilisent que rarement ces assistances destinées à faciliter la conduite ou encore à rendre la conduite plus sûre.

    Les besoins du client mal identifiés ?

    Ces dernières années, les grands noms de la construction automobile ont mis au point et continuent d’imaginer toujours plus de nouvelles technologies pour les nouveaux modèles. Si bien qu’aujourd’hui, les véhicules neufs intègrent des systèmes électroniques et informatiques jugés trop chargés par les consommateurs. Une grosse partie des acheteurs de véhicules neufs n’utilisent ces technologies.

    Face à la course effrénée vers la connectivité et les aides à la conduite dans les nouveaux modèles, et depuis peu les voitures autonomes, peu de constructeurs prennent réellement en compte les besoins des clients. Ils font en sorte que le conducteur dispose de différentes options pour l’assister er l’égayer son trajet avec les multimédia, voire le bombarder d’informations en tout genre, sans vraiment se baser sur ce dont il a besoin.

    Cette étude, intitulée « Les constructeurs dépensent des milliards dans des technologies qui ne sont même pas utilisées par les consommateurs », prouve à quel point l’abondance de technologies est plus dictée par la concurrence et moins par ce que les clients attendent en réalité.

    Toujours selon cette étude, au moins 20 % des propriétaires de véhicules neufs sur les 4200 acheteurs questionnés, ne se sont jamais servi des 16 technologies sur les 33 prises en compte. J.D Power, l’instigateur en déduit que 35 % d’entre eux n’utilisent jamais le parking assist ou stationnement automatique, 33 % n’ont jamais utilisé l’affichage tête haute et jusqu’à 32 % n’ont jamais utilisé les applications dans le cadre de la connectivité.

    Les constats ne s’arrêtent pas là. Bon nombre des véhicules récents intègrent 14 technologies importantes que les constructeurs ont jugées utiles. Elles incluent l’Apple Carplay, Android Auto, la commande vocale pour les messages ou encore la recherche par commande vocale. Pourtant, les acheteurs ne sont pas intéressés par ces technologies, et ils s’en passeraient bien pour leur prochain achat. Ils estiment également que les technologies autour de la connectivité et du divertissement comme chez la génération Y, nés entre 1977 et 1994, ne servent à rien.

    Apropos de l'auteur