Le rachat de voiture accidentée, la solution qui sourit aux audacieux

Comme si subir un accident automobile ne suffisait pas, il faut ensuite effectuer les réparations, voire même parfois opter pour une solution plus expéditive dans le cas de travaux plus coûteux que l’achat d’un nouveau véhicule. Malheureusement, en France le rachat de véhicule accidenté est problématique, car il faut au préalable que le véhicule concerné puisse passer le contrôle technique de vente, ce qui peut s’avérer particulièrement complexe si ce même véhicule est accidenté… Mais saviez-vous qu’une solution existe pour profiter d’une reprise auto accidentée accessible à tous les propriétaires de véhicules de moins de 10 ans ?

Mieux comprendre la reprise de véhicule accidenté

Avant de se lancer dans la procédure de rachat de voiture accidentée, il est essentiel de comprendre le contexte actuel de la reprise auto occasion. En effet, d’après la loi française, il est illégal de vendre un véhicule qui n’a pas passé le contrôle technique. Or, un véhicule accidenté est par définition inapte à passer un contrôle technique. De plus, même les parties du véhicule qui n’auront pas été endommagées durant l’accident ne pourront être mises en vente, car appartenant à un véhicule hors d’état de fonctionner. Si cet état de fait reste intransigeant sur le sol tricolore, il est plus souple dans d’autres pays. Et c’est là qu’intervient le rachat de voiture accidentée. En effet, ces véhicules peuvent être rachetés par des professionnels, qui s’engagent ensuite à les réparer et les exporter dans des pays où les lois diffèrent. Ainsi, même si votre véhicule a été l’objet d’un accident récemment, rien ne vous empêchera de le mettre en vente auprès d’un spécialiste du rachat de véhicule accidenté pour l’export.

Quelles conditions remplir pour profiter d’une reprise d’un véhicule accidenté ?

Plus encore qu’un simple service de rachat de véhicules hors d’état de marche, la reprise de véhicules destinés à l’export s’adresse tous les propriétaires d’une voiture à vendre, à seule condition que ce dernier ait été mis en circulation depuis moins de 10 ans. Ainsi, quel que soit le modèle, la marque, la couleur, le nombre de portes, le type de boîte de vitesses, les kilomètres parcourus, ou encore que ce véhicule soit accidenté, nécessite des travaux d’entretien ou soit bon uniquement pour les pièces détachées… tous sont concernés, aucune exception.

Afin de profiter de cette offre unique, quelques documents sont à fournir : une photocopie d’un papier d’identité en cours de validité, la carte grise du véhicule à vendre (non-barrée), ainsi qu’une attestation de situation administrative du véhicule datée de moins de 8 jours (à télécharger gratuitement sur le site du ministère de l’intérieur). 

Une fois ces documents rassemblés, il ne reste qu’à se connecter au site rachat-voiture.fr, et remplir le formulaire d’inscription gratuit présent sur le site. Cette inscription permet en outre d’obtenir une première estimation de la valeur de reprise de votre bien, en prenant en compte autant d’informations que vous pourrez fournir pour obtenir une estimation au plus juste possible. 

 

Estimez votre voiture maintenant
triangle orange
Estimez ma voiture