on

    BMW propose une solution pour esquiver les restrictions pour les hybrides

    restrictions pour voitures hybrides

    Personne n’est sans savoir que de nouvelles réglementations, portant restriction sur les voitures hybrides sont annoncées dernièrement en Europe. Ces restrictions ont été prises principalement dans les grandes villes, dans un but écologique. En principe, jusqu’à lors, elles concernent pour l’essentiel les vieilles diesels. Mais on soupçonne l’implication très bientôt des voitures thermiques également.

    Maintenant, la question se pose pour les constructeurs, comment assurer à leurs clientèles qu’elles vont pouvoir continuer à utiliser leur hybride rechargeable, combien même les restrictions seraient posées ? La marque BMW, parait-il, aurait quelque chose à proposer, mais bien entendu, ce sont les autorités qui auront le dernier mot.

    Pour ce faire, la marque avance le développement d’un projet qui consiste à obliger les voitures hybrides rechargeables à s’activer en mode électrique, et ce à distance. En d’autres termes, dans la pratique, quand elles franchiront les grandes villes, elles vont passer en mode électrique via une commande à distance à travers un système de localisation.

    Jusqu’ici, nous n’avons pas encore davantage d’informations sur le sujet, BMW est resté quelque peu discret sur le fonctionnement du système. Ce qui interpelle bien évidemment notre curiosité, notamment sur la légalité d’une commande à distance que va poser le constructeur sur la voiture de quelqu’un, mais aussi, qu’il puisse user d’un système de localisation à l’égard d’un particulier. On se pose également la question de savoir ce qui se passerait si la batterie devait tomber en rade ?

    Ces questions ne vont pas rester sans réponse, on en saura plus quand le dispositif sera exposé aux autorités allemandes. Le but est de contourner un éventuel blocage des hybrides rechargeables dans les villes. Si jamais c’est le cas, à peine commencé que les constructeurs devront changer de voie, encore une fois. Pour l’heure, on est tous d’accord pour dire que ce n’est ce qu’il y a de plus juste comme décision.

     

    Apropos de l'auteur