on

    Les 12 meilleurs breaks tout-terrain

    break tout-terrain Audit

    En  Il existe de nombreux breaks tout-terrain qui remplacent avantageusement les SUV et sont souvent tout aussi pratiques. Voici notre guide. 

    La première Audi Allroad fut lancée en Europe en 2000. Elle a succédé au Volvo V70 XC (V70 Cross Country) comme une nouvelle variante de breaks inspirés des SUV, construits pour gravir des montagnes et traverser des ruisseaux à gué.

    D’autres constructeurs, comme Subaru, AMC et Toyota, avaient déjà tâté le terrain boueux des breaks 4×4. Mais Volvo et Audi ont porté le concept vers un public plus large. Vêtus de vestes Barbour et de bottes Hunter, nous avons dressé une liste de nos breaks tout-terrain préférés. Il suffit d’ajouter un chien humide.

    1. Break tout-terrain Audi A6 Allroad

    Audi a beau se concentrer sur les SUV et l’électrification, l’A6 Allroad est l’un de ses modèles les plus convaincants. Vous bénéficiez des avantages de l’A6 Avant standard – espace, confort, style et plus de technologie qu’un prix du Gadget Show – plus une portion supplémentaire de capacités tout-terrain.

    45 mm de carrosserie surélevée serviront à offrir une garde au sol de 139 mm à hauteur standard. Bien que la hauteur de conduite soit abaissée de 15 mm à des vitesses supérieures à 74 mph. Il y a un contrôle de descente de colline pour quand vous descendez à nouveau, ainsi qu’un revêtement de carrosserie supplémentaire pour vous protéger des poteaux, des pierres et des randonneurs

    2. Volvo V90 Cross Country

    Volvo a pratiquement été le pionnier des breaks tout-terrain lorsqu’il a lancé le V70 XC. Il fut connu ensuite sous le nom de V70 Cross Country, en 1997. Au tournant du millénaire, il représentait 20 % de toutes les ventes de V70 en Europe, et un pourcentage stupéfiant de 45 % aux États-Unis. L’actuelle V90 Cross Country est l’équivalent moderne et un tonique bienvenu dans la gamme florissante de SUV de Volvo :

    • Hauteur de caisse du châssis à traction intégrale augmentée de 65 mm.
    • Voie avant élargie de 20 mm (l’arrière de 40 mm)
    • Et les pneus avec un diamètre supérieur de 42 mm.

    L’habillage en plastique noir et les extensions d’arc de cercle sont conservés, mais les clients peuvent choisir des alternatives de la couleur de la carrosserie. Cela ne va-t-il pas à l’encontre de l’objectif de l’habillage ?

    3. Mercedes Classe E Tout-Terrain

    La Mercedes-Benz Classe E Tout-Terrain complète la « Sainte Trinité » des breaks tout-terrain haut de gamme. Aucun constructeur ne propose plus de SUV que Mercedes-Benz. Mais la Classe E All-Terrain s’adresse aux quelques personnes éclairées qui souhaitent bénéficier du confort suprême et de l’espace de la Classe E Break, en ajoutant des capacités robustes d’un SUV.

    Grâce à la suspension Air Body Control (surélevée de 15 mm) et aux jantes en alliage de 20 pouces, l’All-Terrain est plus haut de 29 mm que la Classe E ordinaire. Le V6 diesel de 3,0 litres lui confère une formidable puissance de traction. Lorsqu’il est temps de quitter le parking de point à point et de retourner aux écuries. C’est un pur-sang du monde des breaks tout-terrain.

    4. Volkswagen Passat Alltrack

    VW a supprimé la Passat Alltrack de sa gamme en 2020. La firme attribua sa disparition aux mauvaises ventes. C’est dommage ! Car l’Alltrack était l’un des modèles les plus convaincants de la gamme Passat, avec un style sophistiqué et de nombreux équipements de série. Elle est particulièrement belle en peinture vert métallisé (en option).

    Le système 4Motion propose un mode tout-terrain pour les sorties scolaires difficiles, tandis que la hauteur de caisse élevée et la protection de la carrosserie sont tout droit sorties de l’école des breaks tout-terrain Audi Allroad.

    5. Skoda Octavia Scout

    Skoda a réintroduit la spécification Scout pour l’Octavia actuelle. Cependant elle est exclusivement destinée aux clients des services d’urgence britanniques. C’est la seule Octavia non VRS à offrir quatre roues motrices, ainsi qu’un pack tout-terrain pour affronter les terrains difficiles. La garde au sol de 161 mm est supérieure de 15 mm à celle de l’Octavia standard.

    Si vous vous sentez exclu, vous pouvez acheter la version Scout de la Skoda Octavia de la génération précédente. Elle bénéficie :

    • d’une hauteur de caisse supplémentaire de 30 mm,
    • d’un mode tout-terrain,
    • d’un blindage en plastique
    • et de quatre roues motrices de série.

    Il y a deux moteurs diesel, dont le plus puissant est partagé avec l’Octavia vRS et la VW Golf GTD.

    6. Opel Insignia Country Tourer

    La Vauxhall Insignia Country Tourer a été retirée de la vente en Grande-Bretagne après moins de deux ans. La société invoquant un manque d’intérêt comme raison de sa disparition. En 2018, Opel n’enregistre seulement 24 Country Tourer vendus, soit durant la dernière année complète de commercialisation de la voiture. Ce qui représente moins de 1 % du total des immatriculations d’Insignia.

    Cela vaut la peine de considérer un exemplaire d’occasion. Le système de transmission intégrale est basé sur la même technologie GKN Twinster à vecteur de couple. Le même que l’on trouve dans le Range Rover Evoque et la Ford Focus RS. Tandis que la voiture est assise 25 mm plus haut que l’Insignia Sports Tourer standard. Elle est bien plus performante que ne le suggère le badge. Et les prix commencent à partir de 6 000 € environ. Le puissant moteur diesel bi-turbo est un vrai régal.

    7. Subaru Outback Break Tout-terrain

    On pourrait dire que le Subaru Forester est un break tout-terrain. Cela dit nous donnons la préférence à l’Outback. Dans sa forme actuelle, la combinaison d’un moteur à essence de 2,5 litres et d’une transmission Lineartronic CVT en fait un véhicule de niche pour les clients britanniques, surtout à l’ère des SUV électrifiés.

    Cependant, il y a une bonne raison pour laquelle les gens de la campagne ne jurent que par les Subarus et restent farouchement fidèles à la marque. Les voitures ont rarement des problèmes. Elles sont couvertes par une garantie de cinq ans. Et tous les modèles sont dotés de nombreux équipements de série. Sans compter sur l’image forte : garer une Outback couverte de boue devant Waitrose fait partie de l’attrait. Vous voulez toujours ce SUV omniprésent ?

    8. Seat Leon X-Perience

    L’exclusivité est garantie lorsque vous achetez un break tout-terrain. Seat a supprimé la Leon X-Perience début 2018, car seulement 16 exemplaires ont été vendus ici en 2017. Cela faisait suite à des ventes de 120 en 2016. Elle coûtait entre 28 000 et 32 000 € à son lancement en 2014, mais des voitures d’occasion sont disponibles pour environ 10 000 €.

    La recette est familière : hauteur de caisse augmentée de 15 mm et amélioration de 28 mm de la garde au sol. L’embrayage Haldex envoie l’entraînement entièrement aux roues avant en utilisation régulière, avec jusqu’à 50 pour cent de celui-ci détourné vers l’essieu arrière lorsque cela est nécessaire. La puissance est fournie par l’un des deux moteurs TDI de 2,0 litres.

    9. Ford Focus Active Edition

    Nous le disons sans ambages ! La Ford Focus Active Edition n’est pas un break tout-terrain. Elle a bien la hauteur de caisse rehaussée, dans ce cas de 30 mm, et le blindage de carrosserie noir. Mais elle reste résolument une traction avant. 

    D’ailleurs, la Focus Active Edition dispose de sept modes de conduite différents, dont les bien nommés Slippery et Trail. Le mode Glissant :

    • resserre les rênes du contrôle de stabilité,
    • réduit le patinage des roues et atténue la réponse de l’accélérateur,

    tandis que le mode Trail :

    • réduit l’intervention de l’ABS pour maintenir l’élan.

    Le style d’un break tout-terrain avec les coûts d’exploitation d’une familiale à traction avant – vous pouvez comprendre l’intérêt.

    10. Audi A4 Allroad

    Comme son nom l’indique, l’Audi A4 Allroad est une version légèrement plus petite de la formule A6 Allroad. Elle est dotée :

    • d’une hauteur de caisse supplémentaire de 34 mm pour gérer les angles d’approche et de départ,
    • ainsi que d’une protection supplémentaire de la carrosserie lorsque vous êtes un peu trop sûr de vous sur le terrain.

    Ce n’est pas l’A4 Avant la moins chère. Les prix varient entre 43 000 et 52 000 € avant options. La longue liste d’équipements et les fortes valeurs de revente justifie le prix un peu élevé. Elle est également plus pratique qu’une Audi Q5 et bien plus agréable à regarder.

    11. Volvo V60 Cross Country

    Vous vous souvenez quand Volvo a lancé une S60 Cross Country ? Cela semblait être un ajout étrange à la gamme. Le V60 Cross Country semble plus logique. Il y a plus de choix sur le marché des voitures d’occasion.

    Il s’agit sans doute du plus beau break que vous puissiez acheter, avec une hauteur de caisse plus élevée et un habillage de carrosserie supplémentaire qui rehausse le style du break V60 standard. Les 60 mm de hauteur supplémentaire, la suspension réglée pour le confort et la transmission intégrale de série se combinent pour faire de ce break prêt pour l’hiver une alternative bienvenue à un SUV.

    12. Volkswagen Golf Alltrack

    Ravis que Volkswagen ait lancé une version Alltrack de la Golf 8 Estate ! Notamment parce qu’il s’agit sans doute ldu modèle le plus beau de la gamme. Vous avez peut-être remarqué que nous sommes des fans de breaks tout-terrain.

    Elle suit la même voie que la Golf Alltrack précédente :

    • avec des suspensions renforcées,
    • la transmission intégrale 4Motion,
    • des jantes en alliage personnalisées,
    • des rails de toit argentés et un habillage en plastique noir.

    Un moteur TDI de 2,0 litres couplé à une transmission DSG à sept rapports propulse ce petit bijou.

    Apropos de l'auteur