on

    Europe : on accélère sur l’équipement obligatoire de systèmes de sécurité

    équipement obligatoire de systèmes de sécurité

    Connaissez-vous Roza Grafin  von Thun und Hohenstein ? Il s’agit d’une eurodéputée polonaise que la commission du parlement européen sur le « Marché intérieur et protection du consommateur » a désigné pour changer la situation  dans le domaine de l’automobile. Elle a comme mission de négocier avec le Conseil de l’UE et la commission européenne l’accélération de la mise en place de d’une série de systèmes de sécurité haut de gamme qui serait obligatoire.

    L’objectif de cet équipement est de rendre les véhicules roulant sur le territoire européen plus fiables. Ainsi, les constructeurs doivent équiper toutes leurs voitures de série de dispositifs de sécurité dernier cri. Parmi ces dispositifs, il y a l’adaptation intelligente de la vitesse, le signal d’arrêt d’urgence, la facilitation de l’installation d’un éthylomètre anti démarrage, la surveillance de l’attention et de la somnolence du conducteur et tant d’autres encore.

    A part cela, ces équipements de sécurité sont indispensables pour baisser le taux de mortalité routière qui a atteint 25300 en 2017 car ils informent les conducteurs sur les risques et les excès de vitesse. Pour Roza Grafin von Thun und Hohenstein, la démarche ne tend pas vers l’autonomie des véhicules mais tout simplement vers le control de vitesse des conducteurs pour éviter les excès. Cette décision concerne les voiture particulières neuves notamment les véhicules utilitaires légers.

    En outre, le parlement européen demande que l’obligation des enregistrements de données sur les accidents soit généralisée sur tous les véhicules mais pas seulement sur les utilitaires et les fourgonnettes. En effet, l’objectif de la modification de la proposition par les députés est de s’assurer que les enregistreurs de données d’accident fonctionnent sur un système en boucle fermée. Par conséquent, les fabricants automobiles doivent garantir le bon fonctionnement de ces systèmes et s’assurer que les instructions soient claires et complètes.

    Cette eurodéputée polonaise tient à informer tout le monde que d’après une étude, le coût de tous ces équipements n’est pas cher du tout si on tient compte des économies d’échelle liées à leur généralisation. Il varie entre 70 à 80 euros par voiture. Quoi qu’il en soit, il reste à savoir la date exacte où on appliquera ce règlement. De manière pragmatique, il devrait s’aligner avec le temps de développement du produit, c’est-à-dire au moins 396 mois avant l’application.

    Apropos de l'auteur

    Mercedes-AMG

    Mercedes : les AMG en hybride rechargeable

    Mercedes a donné sa confirmation, l’information est officielle. Toutes les AMG, comprenez bien l’ensemble des modèles composant le catalogue AMG, seront prochainement disponibles en hybride ...