on

    Nissan : Renault concevra et fabriquera la prochaine Micra

    Micra nissan

    Alliés depuis maintenant des années, les deux géants de la fabrication automobile Renault et Nissan va mettre en évidence leur collaboration dans le cadre du lancement du prochain Micra. Modèle de la marque Nissan, Micra sera cette fois-ci, conçu et fabriqué par le français Renault. Si on a pensé que la firme japonaise allait abandonner cette lignée de voiture, on se trompe. Le fabriquant compte bien lancer son sixième Micra, avec toutes les signatures d’un partenaire de toujours.

    La réorganisation qui porte sur un nouveau fruit

    L’année semble se terminer dans l’euphorie pour les deux partenaires Nissan et Renault. Dans le cadre de leur nouvelle organisation, la collaboration va se porter sur la conception et la fabrication du prochain Micra. Cette affirmation a été faite lors de la présentation du plan de relance de l’alliance. Le fabricant japonais a surtout mis un point d’honneur sur son intention de mettre en avant les segments qui font plus sa renommée. Pour cette initiative, l’Europe les SUV et les électriques sont les détails qui vont faire la différence. Nissan Micra sera alors une citadine qui portera toutes les signatures d’une firme du pentagone. Si le projet a presque été placé dans l’oubli, le lancement de cette nouvelle édition dément touts doutes.

    Cette confirmation a été faite par Ashwani Gupta lors d’une interview offerte au journal le Monde. Le responsable de la firme explique par la même occasion que cette nouvelle lignée de Micra sera prise en charge par les soins de Renault. Pour rappel, le modèle actuel a déjà été produit dans l’usine de Renault à Flins mais le véhicule a toujours une base Nissan.

    Une production qui va être à la ligne de la concurrence

    Comme l’explique toujours Ashwani Gupta, le nouveau Micra fait partie d’une ligne de petites voitures destinée à appuyer la vente de Renault dans un marché assez restreint mais là où le géant français est en tête. Il s’agit surtout d’une stratégie industrielle dont la décision appartient entièrement à Renault. Si l’on fait le tour du projet, il va sans dire qu’on est plutôt face à l’application plus concrète de la nouvelle organisation d’Alliance entre les deux fabricants. Certes, toutes notions de fusion ont déjà été mises à part mais cela n’empêche en rien des coopérations. Selon toujours Ashwani Gupta, cette politique sera centrée sur un système qui appuie la partie qui a une certaine dominance au niveau d’un marché ou un segment déterminé. Cela impliquerait Nissan à gérer les SUV compacts et Reneault, les citadines.

    Entre la marque Renault et Nissan, les relations sont au beau fixe et étant le plus ancien membre de cette Alliance, Ashwani Gupta peut affirmer qu’il s’agit de la meilleure collaboration qui soit si l’on se réfère à l’activité de cette dernière décennie. Par ailleurs, le dirigeant de la firme Nissan a fait un constat probant : celui d’une coopération qui s’accélère. Avec l’arrivée de Luca de Meo au poste de directeur général de Renault, les choses ne font que s’améliorer. Les deux fabricants voient ainsi un avenir proche fructueux pour l’Alliance.

    Apropos de l'auteur